webinar register page

Webinar banner
Série de conférences de Montréal en éthique de la santé -
May 20, 2022 12:00 PM
Sep 15, 2022 12:00 PM
Oct 13, 2022 12:00 PM
Nov 10, 2022 12:00 PM
Time shows in
Webinar logo
* Required information
Loading

Speakers

Ariane Quintal
étudiante au doctorat, Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé, @IRCM
Ariane Quintal est candidate au doctorat en bioéthique à l’Unité de recherche en éthique pragmatique de la santé de l’Institut de recherche cliniques de Montréal. Elle est inscrite en parallèle au doctorat en bioéthique à l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Ariane détient une maîtrise en bioéthique et un baccalauréat en neurosciences de l’Université de Montréal. Son projet de recherche doctoral emploie un devis de recherche-action participative pour aborder les situations moralement problématiques vécues par les adultes québécois atteints de maladies rares, leurs proches et les cliniciens qui les accompagnent.
Charli Arcouette
Porte-parole de l’Association québécoise de l’encéphalomyélite myalgique (AQEM), proche aidante
Charli Arcouette commence sa carrière à 14 ans dans le film La forteresse suspendue. Rapidement, les projets s'enchaînent: Ramdam, Lance et compte, Annie et ses hommes ainsi que plusieurs autres. Après avoir grandi devant la caméra, elle décide d'aller étudier à l'École nationale de théâtre d'où elle sort diplômée en 2012. Aussitôt, elle prend part à des pièces comme Le ventriloque, L'éducation de Rita, Les rendez-vous Molière, et Candide. Au cinéma, on la voit dans les longs métrages Maman Last Call, Le collectionneur, Lance et compte : le film, et Miséricorde. Elle renoue aussi avec le petit écran dans District 31, La Faille et dans Mémoires vives où son rôle de Mathilde lui vaut un prix Gémeaux pour le meilleur rôle de soutien dans un téléroman. Depuis cet hiver, on peut la voir incarner Jo Moreno dans l’escouade de Doute raisonnable.
Dre Emilia Liana Falcone
directrice, clinique de recherche post-COVID-19 @IRCM
Dre Emilia Liana Falcone est la directrice de la clinique de recherche IRCM Post-COVID-19 (IPCO) et directrice de l'Unité de recherche sur le microbiome et la défense mucosales à l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM). Elle est également professeure adjointe de clinique au département de médecine de l'Université de Montréal, spécialiste des maladies infectieuses au Centre Hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), et titulaire d'une Chaire de recherche du Canada sur le rôle du microbiome dans l'immunodéficience primaire. Dre Falcone a étudié la médecine à l'Université McGill et a obtenu une spécialisation en médecine interne au Tufts Medical Center à Boston. Suite à cela, elle a passé 8 ans au National Institutes of Health (NIH) où elle a fait sa résidence en maladies infectieuses et a obtenu un doctorat à l'université de Cambridge en tant que boursière NIH-Oxford-Cambridge.
Dr Amir Khadir,
infectiologue-microbiologiste, @Centre hospitalier Pierre-LeGardeur
Détenteur d'une maîtrise en physique de l'Université McGill en 1987, Amir Khadir a complété une formation en médecine et s'est spécialisé en infectiologie et en microbiologie médicale à l'Université de Montréal en 1997. Le Dr Khadir est également connu du grand public pour ses nombreux engagements dans diverses causes sociales et humanitaires et pour son militantisme politique. Il fut notamment porte-parole de Québec solidaire à partir de sa fondation jusqu'en 2013. Premier député élu de cette formation politique de gauche à l’Assemblée nationale du Québec, il a représenté la circonscription de Mercier durant 3 mandats de 2008 à 2018. Aujourd’hui, en plus de prendre la parole sur des sujets d'intérêt public dans les médias, le Dr Khadir travaille comme médecin spécialisé en infectiologie-microbiologie médicale à l’Hôpital Pierre-le-Gardeur où il offre des soins aux personnes vivant avec la maladie de Lyme et ses complications.
Jérémie Meier-Sénéchal,
@Association québécoise de la maladie de Lyme
Passionné de musique, de science et de nature, Jérémie a passé une bonne partie de sa jeunesse dans la nature dont ses onze premiers étés sur une petite ferme dans les Cantons-de-l’Est. Après avoir étudié la musique au CÉGEP, il a entrepris des études en génie mécanique avec un intérêt particulièrement pour le génie biomédical. Au cours de la fin de son CÉGEP et de ses premières années d’université, Jérémie a été graduellement accablé de multiples problèmes de santé dont personne ne semblait comprendre l’origine. Trois ans et demi d’errance médicale plus tard, Jérémie a finalement reçu un diagnostic de maladie de Lyme grâce à des médecins qui ont su pousser l’investigation plus loin, dont son médecin de famille et le Dr Amir Khadir. Malheureusement, la maladie avait déjà beaucoup progressé, ce qui laisse Jérémie avec des complications chroniques.