webinar register page

Affiche du cycle de conférences
Métamorphoser l'acte de construire
« Métamorphoser l’acte de construire » est un cycle de visioconférences hebdomadaires, en ligne et libres d’accès, proposées par le mouvement pour une Frugalité heureuse et créative.

Chaque mardi du 29 septembre au 15 décembre, un rendez-vous de deux heures, en direct de 19h à 21h, donne la parole à un grand témoin sur un des aspects de la nécessaire métamorphose de l’acte de construire. Il s’ouvre sur une actualité du mouvement pour une Frugalité heureuse et créative et est suivi d’un débat avec l’auditoire, qui peut intervenir face caméra.

Nos invités cet automne : Julien Choppin, Marine Jacques-Leflaive, Emmanuel Pezres, Marie & Keith Zawistowski, Sophie Ricard, Dominique Gauzin-Muller, Thierry Paquot, Agnès Sourisseau, Bernard Blanc, Alain Bornarel, Philippe Madec, Gilles Clément et Philippe Bihouix.

À suivre en direct sur Zoom (inscription obligatoire) et en différé sur YouTube et Facebook.

Nous vous invitons à participer aux frais d'organisation du cycle de conférences : https://www.frugalite.org/don.html
Dec 1, 2020 07:00 PM
Dec 8, 2020 07:00 PM
Dec 15, 2020 07:00 PM
Time shows in
Logo du Manifeste pour une frugalité heureuse et créative
* Required information
Loading

By registering, I agree to the Privacy Statement and Terms of Service.

Register

Speakers

Alain Bornarel & Philippe Madec
Co-auteurs du manifeste pour une Frugalité heureuse et créative @-> 1er décembre 2020, 19–21h
« Bio-inspirée & bioclimatique, la métamorphose » Le changement climatique, la perte de biodiversité et la finitude des ressources ont déjà sérieusement bousculé la vieille bioclimatique des années 60. Profitant de ce que les préoccupations d’été grignotent celles d’hiver, l’air a déjà pris sa place, aux côtés du soleil. Et demain, ce sera le tour du végétal. La métamorphose de la bioclimatique est déjà bien engagée. Les éléments de la nature sont déjà dans le projet, non pas comme contrefaçon, mais comme source d’inspiration qui l’enrichit du point de vue de sa structure, de sa forme et de son environnement.
Gilles Clément
Paysagiste-jardinier et écrivain @-> 8 décembre 2020, 19–21h
« Changer de peau » Il se pourrait qu’un appartement ou une maison ne soit qu’une exuvie, un squelette externe que l'on abandonne pour batifoler et que l'on réintègre lorsqu’il faut se poser. Les conditions de fabrication et d'occupation de cet abri changent en fonction des saisons et des zones climatiques. Si l’on considère les impératifs du climat comme des éléments déterminants du mode de vie, il nous faut un habitat capable de se transformer en fonction des aléas biologiques. Une façon de changer de peau, sans avoir à détruire et reconstruire de lourdes architectures non recyclables. Sans doute faut-il aussi envisager la forme de la construction à la dernière minute, sur le terrain et non sur une planche à dessin ou sur un écran.
Philippe Bihouix
Ingénieur et directeur général adjoint d’AREP @->15 décembre 2020, 19–21h
« Face à la contrainte sur les ressources, croissance verte ou low-tech ? » Les technologies « vertes » seraient sur le point de transformer nos sociétés, et de sauver la planète (et la croissance) grâce à une nouvelle révolution industrielle, celle des énergies renouvelables, du numérique, des réseaux intelligents, de l’économie circulaire, des smart cities, des voitures autonomes… Mais ces innovations sont consommatrices de ressources minières limitées, souvent plus rares ; et l’efficacité de ces « solutions » est souvent annihilée par l’effet rebond et une consommation accrue. Et s’il fallait explorer une autre voie, celle de technologies sobres, agiles et résilientes, d’une autre innovation, à toutes les échelles ?