Zoom Logo

Webinaire 2 atelier thématique Bois énergie Energie Partagée - Shared screen with speaker view
Hélène / Collectivités forestières Occitanie / mission BE
26:01
Bonjour à tous !
Noémiz
27:55
bonjour,
Anne AUCLAIR
30:53
je suis chargée de mission TEPOS
Angebault Frankie
31:38
je suis chargé de mission ADEME Nouvelle Aquitaine
Quercy Energies (46) - benjamin
37:04
du capital
Anne AUCLAIR
52:29
je dois malheureusement quitter le webinaire mais serai très intéressée à recevoir la présentation si possible, merci !
Anne AUCLAIR
53:07
mon mail : tepos@enclunisois.fr
Luc Jourdan Grési21
56:41
Bonjour,
Luc Jourdan Grési21
59:27
Grési21 commence à s'intéresser au bois-énergie.Comment mobiliser de bénévoles ?Quelles infos pour notre communauté ?Quellles expériences avez-vous ?Ecrivez moi à luc.jourdan@orange.frMerci par avanceLuc JourdanGrési21
Luc Jourdan Grési21
01:03:00
ce nest pas vraiment une question !
Luc Jourdan Grési21
01:03:21
c'était pour les collègues, hors webinaire
alain messin (PEP2A Alpes Maritimes)
01:03:32
Quelle sécurité de paiement par des privés / particuliers quant à la vente de production ?
Quercy Energies (46) - benjamin
01:11:46
SCIC Bois Energie Lot
JAMES BOUCHER SEN'HÉLIOS
01:13:55
Quel prix d'achat du bois bord de route ?
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
01:14:24
Dans les deux cas, on est sur des formats CREM/REM ? Amortissement sur 15 ans par rapport à la durée des contrats, pas possible de l'étendre à 20 ans ?
JAMES BOUCHER SEN'HÉLIOS
01:14:34
Achat sur quelle base ?
Noémie Zambeaux / réseau AURACLE
01:14:58
On voit dans ces 2 expériences que les comptéences en projet bois doivent être llà. Comment un collectifs citoyen qui n'a pas de compétence bois peut se mettre sur cette techno. ou trouver les compétences sur 1 territoire.
anne-claire impens
01:19:52
On n'est pas obligés d'avoir une DSP, on peut aussi avoir une régie + CREM. Surtout pour des petits projets, les DSP c'est assez lourd.
Noémie Zambeaux / réseau AURACLE
01:24:31
Eddie, tu indique qu'il faut qu'un max de batiments soit raccordés pour assurer la rentatbilité du projet. Que se passe t il si tous les batiments sont rénovés BBC?
Lilian CARPENE - ADEME
01:25:27
Il existe des technologies adaptées basse température et basse pression qui permettent à des quartiers basse conso de pouvoir bénéficier d'un tarif compétitif.
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
01:27:22
Lorsque l'on fait un projet de chauffage, on pose la question des rénovations/évolutions énergétiques. Si ça part en BBC, les calculs sont faits sur cette base pour établir la rentabilité d'un projet
Lilian CARPENE - ADEME
01:29:36
pas mal d'infos et références dans ce guide pour l'élu fait par AMORCE et ADEME : http://www.amorce.asso.fr/media/filer_public/8f/4c/8f4cef98-efae-451f-8955-eb8dfa0766dd/rcp25-guide_lelu__les_reseaux_de_chaleur_vf.pdf
Lilian CARPENE - ADEME
01:29:57
daté de juin 2017
Benoit CABY - Région GRAND EST
01:46:26
Comment est financer le temps de développement d'ERE43 ? COntrat d'objectif de l'ADEME ? Coût pris sur la vente de chaleur des Modul'R ?
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
01:53:21
Ca dépend des DR des ADEME, en Pays de la Loire, par exemple, tout le territoire est sujet à des contrats d'objectif (1 par département sauf sur le 44 où il y en a 2)
JAMES BOUCHER SEN'HÉLIOS
01:56:45
Une question sur le choix des chaudières : Hargassner a contribué au montage financier > bienMais dommage que, pour être circuit court que des fabricant plus proches comme Compte ne soient pas impliqués.
Luc Jourdan Grési21
02:10:00
Pour exemple Grési21 est une SAS très coopérative avec 3 collèges et une personne une voix
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
02:11:36
le format SCIC impose un collège employé, il me semble
Luc Jourdan Grési21
02:11:46
comme souvent les centrales villageoises
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
02:19:49
les 25 000 € c'est R1+R2 ?
ALE 08 Bruno
02:22:32
Pour les non-spécialistes, les chaufferies ERE43 et Forestner, comme celles que l’on aide à développer sont des chaufferies bois plaquettes à filières sèches. C’est à dire que la plaquette à passer un temps de séjour en stockage pour s’approcher d’un taux d’humidité de 25%. Cette filière un peu spécifique intéresse peu les gros faiseurs en exploitation. Elle permet aussi d’avoir justement une exploitation en interne par le maitre d’ouvrage via une formation. Plus adapté, aux projets. La filière «humide » peu accepter de la plaquette arrivant directement de la forêt, avec un impact écologique non négligeable et souvent un rayon d’approvisionnement important, voir très important. Nicolas-Enercoop Nord Est
Luc Jourdan Grési21
02:26:31
merci
Benoit CABY - Région GRAND EST
02:26:33
merci
Suzanne Renard - Energie Partagée
02:26:34
Merci !
Hélène / Collectivités forestières Occitanie / mission BE
02:26:40
salut et merci bcp !
Léna Migne ALE08
02:26:42
Merci !
anne-claire impens
02:26:50
merci !
Clément Arnac - CIVAM DEFIS 44 - Bois-énergie
02:26:51
merci & bonne fin de journée
JAMES BOUCHER SEN'HÉLIOS
02:26:54
Merci